"Commencer un livre est terrifiant. Je comprends que certains auteurs passent d'un livre à l'autre à un rythme qui ne leur laisse virtuellement pas le temps de souffler. Je ne veux pas vivre comme ça, et le résultat, c'est que je dois affronter le démon de ma peur chaque fois que je commence un nouveau roman. Si des prix Nobel de littérature arrivent à regarder la peur en face, alors, moi aussi"

(Journal d'un roman - 1er juin 2001) Elizabeth George.

SECRETS ECRIVAIN